Les soins du prématuré

Un bébé prématuré est plus fragile qu’un autre enfant

Une fois rentré à la maison, il doit donc faire l’objet d’une attention accrue.

Rassurez-vous ! Les médecins ne laisseront sortir le petit prématuré que s’il est apte à vivre en dehors de l’hôpital. Il est donc important de ne pas stresser ni vous sous-estimer… voici quelques conseils qui vous permettront de vous en sortir haut la main.

Une hygiène irréprochable
Le système immunitaire du prématuré est moins développé que la normale. Il est donc plus sensible aux infections. Vous devez vous laver les mains très régulièrement et éloigner les animaux de compagnie du bébé. Pour les mêmes raisons, évitez les transports en commun, les modes de garde collectifs et les personnes malades.

Une température ad-hoc
En général, bébé ne rentre à la maison que lorsqu’il est capable de réguler tout seul sa température. Ainsi, contrairement aux idées reçues, il est inutile de surchauffer sa chambre, une température de 19 degrés est idéale. Pensez néanmoins à bien couvrir votre enfant. Pour le confort du prématuré, dont la peau est particulièrement sensible, optez pour des fibres douces et naturelles voire des matières bio.

Un calendrier de vaccination spécifique
Il est recommandé de vacciner les prématurés dès l’âge de 2 mois. Les infections invasives à Hémophiles influenza b et la coqueluche sont les plus dangereuses pour un prématuré, il devra donc être vacciné tôt. Il sera aussi vacciné contre l’hépatite B. Enfin, le vaccin contre la grippe est indiqué lorsque l’enfant présente des problèmes pulmonaires (fréquents chez les prématurés). Il sera effectué à partir de six mois.

Les problèmes courants
Certaine problèmes caractéristiques nécessitent un traitement adapté. C’est le cas de l’apnée du sommeil qui se caractérise par des pauses d’une durée de 20 secondes entre deux respirations. Elles diminuent à mesure que l’on s’approche du terme. On recommande, si elles sont fréquentes, de donner de la caféine à l’enfant, afin de stimuler sa respiration. Le reflux gastrique est aussi un problème fréquemment rencontré. Suivez les conseils précieux qui vous ont été délivrés à la maternité. En cas de doute, n’hésitez pas à solliciter votre médecin et votre pédiatre. Enfin pas de panique : la science a fait de grands progrès et 95% des enfants prématurés survivent ! < Préc Suivant >

Laisser un commentaire